Les gorges de Colombières dans l’Hérault

par | Sep 1, 2016 | Hérault | 0 commentaires

Depuis mardi je suis en vacances dans le sud, chez papa maman. Du coup, hier, je me suis lancée à la conquête des gorges de Colombières dans l’Hérault et ses quelques 800 mètres de dénivelés. Ami(e)s Parisien(ne)s, à titre d’exemple, c’est comme si vous vous mettiez à monter plus de 22 fois le Sacré Coeur.

Comment aller dans les gorges de Colombières ?

gorge de colombieres saine et activePour rejoindre les gorges, situées au nord ouest de l’Hérault, à Colombiers sur Orb. J’ai donc pris la voiture (ça m’a fait bizarre de reprendre le volant) et mon sac à dos avec reflex, lunette de soleil, chaussures de marche et bouteilles d’eau (il devait faire 30 degrés).

Après une trentaine de minutes de routes, je suis arrivée au coeur du parc naturel régional du Haut-Languedoc. Une fois garée, je me suis retrouvée face à un petit mur et de hautes marches ancrées dans la montagne. (je peux vous dire que vu ma taille, elles étaient super grandes)
Avant de m’élancer dans ce long périple de 5h, j’ai confirmé mon chemin auprès d’un habitant.
Je crois d’ailleurs qu’il m’a un petit peu sous estimé. Mais bon, j’avais envie d’entamer cette randonnée et pas rentrer dans un débat inutile.

A la conquête des gorges de Colombières dans l’Hérault

Gopro allumée, les débuts ont été rudes. Je ne savais pas qu’il fallait faire une séance d’échauffement avant de s’élancer. Après une bonne heure de marche et quatre cent mètres de dénivelés sous l’ombre des châtaigniers, j’ai atteint une première plateforme rocheuse.

Si vous êtes sujet aux vertiges, je vous déconseille les gorges de Colombières dans l’Hérault. À certains moments je me suis faite quelques frayeurs. Observez par vous même.

Une fois cette première étape franchie, j’ai continué mon chemin. J’ai grimpé, compté les châtaigniers et puis encore grimpé. Dans mon ascension, je me suis faite dépassée par un sportif aguerri qui s’est lancé à la conquête des gorges en courant.. oui oui en courant, imaginez la condition physique nécessaire pour réaliser cet exploit. Je n’en revenais pas. Même encore maintenant, sur mon transat’ entrain d’écrire ces quelques mots, je me demande encore si ce sportif a été au bout de son périple.

Le superbe panorama des Gorges de Colombières

Après deux longues heures à marcher, mes efforts ont enfin été récompensés. J’ai pu profiter d’une vue unique et d’un décors magnifique. Pendant un long moment j’ai regardé la nature qui m’entourait et j’ai écouté les bruits de l’eau qui s’écoulaient sur les rochers.

cascade gorges colombieres

Le temps de me rafraîchir dans ces sublimes cascades, j’ai ensuite repris mon objectif.
Après 4h de marche (oui finalement, j’ai été plus rapide que dans les guides de randonnées) j’ai rejoins la voiture. Inutile de vous dire qu’hier soir j’ai passé une super nuit.

saine et active gorges colombieres panorama