Mon week-end sportif à Londres et avec le soleil !

par | Mai 8, 2017 | Europe | 0 commentaires

Si il y avait bien une ville que je rêvais de voir c’était bien celle là. Architecture, culture et j’en passe, pendant des années je n’ai pas arrêté d’embêter mes proches avec la capitale de l’Angleterre. Alors pour me rendre là plus heureuse, il y a un an maintenant, nous sommes partis avec mon père direction le nord. Retour sur mon week-end sportif à Londres.

COMMENT SE RENDRE À LONDRES ?

Il y a plusieurs possibilités pour se rendre à Londres. Si vous habitez dans le nord de la France, alors vous pourrez relier l’Angleterre grâce au tunnel sous la manche. Si vous préférez bénéficier d’un tarif avantageux, alors envisagez les vols low cost. Mais le seul inconvénient, c’est que votre avion va vous déposer à l’écart de la ville. Vous devrez donc ensuite prendre un taxi, train ou navette. Au final pas sûre que ce soit rentable surtout que très souvent, ces vols sont accessibles à des horaires pas toujours idéaux.

Avec mon père nous avons pris le train. Alors oui les tarifs étaient un petit peu élevés, mais si vous vous y prenez bien ou que vous regardez les offres de la SNCF, parfois il vous est possible d’y aller pour moins de 50 euros. Nous sommes partis à 10h et l’Eurostar nous a posé sur les lieux à 11H30. (En fait midi si on compte pas le décalage horaire)

S’en est suivi une fois notre arrivée à la gare Saint-Pancras, un week-end sportif à Londres.

saint pancras londres

OU SE LOGER À LONDRES ?

Pour ce qui est du logement, nous avons choisi comme à Séville, un hôtel du groupe Accord. Trois raisons à notre choix.

TOUT D’ABORD LA LOCALISATION

Nous étions idéalement situé au niveau de Blackfriars. L’avantage c’est que comme nous étions là que pour deux jours, nous avons marché jusqu’à 15h avec nos sacs à dos, puis nous les avons déposés. Et de la même façon le dimanche matin nous avons pu nous promener et récupérer à la même heure nos affaires avant de rejoindre le train du retour.

ENSUITE LE PRIX

Parce qu’il ne faut pas se mentir à Londres les logements sont assez élevés, nous avons pu être logé confortablement. Avec sa carte, mon père a bénéficié d’une petite réduction. Bon cela restait quand même cher pour une nuit mais c’est le jeu. Certaines villes sont plus excessives que d’autres.

ENFIN LE PETIT DÉJEUNER

Une de mes craintes à Londres était la nourriture. Et pour avoir déjà été en Angleterre auparavant, je ne voulais vraiment pas me retrouver avec ces fameux haricots dans mon assiette dès le matin. Du coup, comme le groupe est français, j’ai pu avoir mon pain, mes fruits, mais également découvrir des mets anglais. C’est quand même il y a un an que j’ai découvert les porridges et que j’en suis tombée totalement accro.

Mais vous vous en doutez bien, en terme de logement, une ville comme Londres vous offrira beaucoup de possibilités.

QUE VOIR EN UN WEEK-END SPORTIF À LONDRES ?

Préparez vos jambes ! En l’espace de deux jours, nous avons parcouru à pied, près de 60km. Je voulais vraiment profiter au maximum de ce moment que j’attendais avec impatience.

Je me revois encore, quelques semaines avant, à la salle de sport, entrain de lire les nombreux guides et préparer notre itinéraire. J’avais bien prévenu mon père, nous allions passer un week-end sportif à Londres.

PREMIÈRE MATINÉE À LONDRES

Comme je vous l’ai dit un peu plus haut, nous sommes arrivés vers 11h30 à Londres. Notre hôtel étant situé de l’autre côté de la Tamise, nous avons décidé d’y aller au alentour de 15H. Notre objectif était de visiter toute la partie Est. Nous avons donc fait Saint Pancras – Clerkenwell, Barbican pour arriver à la fameuse Saint Paul’s Cathedral. Mais si c’était à refaire en y repensant, je pense que je ne referai pas ces deux étapes avant la Cathédrale. Comme nous y étions le samedi, ces quartiers étaient vraiment morts.

Saint Paul's Cathedral - Londres

Après quelques clichés, mon père et moi nous sommes rendus dans la city de Londres. Là encore, le week-end, le quartier est désert. Mais ça vaut le coup d’être vu. Même si je trouve que la défense à Paris est bien plus impressionnante.

Gherkin Londres

Une fois la Gherkin prise en photo, nous avons rejoins la Tamise. Les petites rues nous ont mené à la Tower of London. Nous avons traversé la rive par le mythique Tower Bridge, et nous nous sommes dirigés vers l’hôtel pour déposer nos affaires.

towerbridge

Le long de la Tamise, nous avons pu observer de nombreux monuments : l’Hôtel de ville de Londres, le théâtre de Shakespeare, le millenium Bridge (plus impressionnant dans les films), the Shard, etc. N’hésitez pas à vous faufiler dans les petites rues, elles sont superbes. J’ai vraiment adoré cette partie de Londres.

SAMEDI APRÈS MIDI À LONDRES

Une fois déchargé, nous avons continué notre périple. Nous connaissant mon père et moi, nous savions très bien que le dimanche matin nous allions être réveillé tôt. Alors pour ne pas arriver au centre ville de Londres à 8h du matin, quand la vie n’est pas encore présente, nous avons décidé de nous y rendre ce samedi après midi. Et puis pour tout vous dire j’en avais pris plein la vue avec le Tower Bridge et je voulais garder Big Ben pour le dimanche matin.

Alors après un passage à la Court de justice, Lincoln’s Inn Fields, Royal Opera House, Saint Paul’s Church, Covent Garden (je crois que je suis tombée amoureuse de ce lieu) Trafalgar et ses animations musicales, nous sommes arrivés à Piccadilly Circus. Ah Piccadilly, je me revois encore penser à Bridget Jones qui foule le sol des lieux. Bon même si pour être honnête je voyais ça beaucoup plus grand et puis c’était un peu bruyant.

Une fois les rues de Piccadilly parcourues, vu le Chinatown anglais et puis passés par les boutiques phares, nous avons décidé de réaliser un dernier effort : aller voir le grand magasin Harrods. Pour nous y rendre, nous sommes passés par la demeure jusqu’à là encore de Cameron, par St James puis après un long détour, nous avons pu découvrir ce grand magasin. Impossible de passer à côté tellement c’est impressionnant et beau.

NOTRE DIMANCHE POUR TERMINER CE WEEK-END SPORTIF À LONDRES

Le dimanche matin nous nous sommes réveillés tôt. Enfin pour moi c’était une grasse mat’ si on compte le décalage horaire. Nous avons donc pris un petit déjeuner très copieux. Entre les oeufs au plat, le porridge, les fruits, le pain, le fromage blanc et puis des petites gourmandises, j’ai cru que je n’arriverais pas à repartir.

Mais appareil photo autour du coup et carte dans la poche, nous avons débuté notre journée (avec on peut le dire quelques petites douleurs au début, due aux trente kilomètres de la veille.)

À 8h, les abords de la Tamise sont calmes. Nous avons donc longé les quais jusqu’à London Eyes et le fameux quartier de Westminster.

westminster

Ensuite nous avons pris la direction de Buckingham Palace. Coup de chance, il y avait une manifestation prévue le lendemain, du coup “the mall” était accessible uniquement à pied : au revoir la circulation !

Nous avons terminé ce week-end sportif à Londres avec Hyde Park, le musée d’histoire naturel, le quartier de Mayfair, Carnaby Street, pour terminer notre voyage au British Museum

rue proche musée of london

OU MANGER À londres ?

Je crois que ce qui m’a le plus surprise à Londres, c’est le nombre de boulangerie Paul. Il y en a limite plus qu’en France. En fait à Londres, il y a de nombreuses chaines qui vous permettent de manger sur le pouce : Prêt à manger, Planet Organic, etc. Au départ j’ai été un peu surprise par cette manière de faire. Mais en repensant à mon précédent voyage en Angleterre, c’est vrai qu’à midi, la famille d’accueil nous concoctait de supers sandwichs aux tranches de jambons fixés au beurre et d’un fameux paquet de chips au vinaigre. Dix ans après, j’en garde encore un merveilleux souvenir. 

Autre endroit que je vous conseille pour manger entre midi et deux, c’est le marché de Borough. Ouaw ici vous trouverez toutes les cuisines du monde sur un marché. C’est assez impressionnant et les odeurs sont très agréables : vous ne pouvez pas passer à côté de cela.

borough market londres

Côté restaurant, je vous invite à diner dans un restaurant Indien. Ils sont assez réputés à Londres, je pense que vous vous régalerez. Et puis si vous avez peur du Fish And Chips, vous n’aurez aucun mal à trouver la cuisine qui vous convient. De notre côté nous avons décidé de nous rendre dans un petit restaurant italien : Strada. Ce n’était pas le meilleur restaurant de ma vie, mais le cadre et la nourriture était tout de même appréciable.

Et si comme moi vous êtes gourmand et que vous souhaitez une petite douceur, vous pourrez vous arrêter découvrir les cupcakes du Hummingbird Bakery (pas très loin de Piccadilly). Bon après ça n’égalera surement jamais les qualités d’un entremet de nos pâtissiers français, mais un petit plaisir ne fait pas de mal.

COURIR À londres

Je n’ai pas pu courir dans la capitale anglaise, pour la simple raison qu’en deux jours, ce n’était pas envisageable. Mais en marchant, pendant ce week-end sportifs à Londres, il y a deux lieux que j’aurais adoré fouler si j’étais restée un jour de plus.

Le premier c’est le bord de la Tamise. Comme les quais à Paris, à Londres vous avez la possibilité d’aller très loin. Du coup en courant vous pourrez même envisager de vous rendre jusqu’à Greenwich (Classé au patrimoine UNESCO)

Le second c’est sans aucun doute Hyde Park. Qu’est ce que j’ai envié les Londoniens. Le parc est super grand et entre nature, eau, animaux, impossible de s’ennuyer.

Alors prêt pour un week-end sportif à Londres ?