Visiter Lyon en une journée

par | Mai 24, 2017 | France | 0 commentaires

Depuis que j’ai mon abonnement TGV Max (celui qui me permet de voyager en illimité) je profite de mes week end pour partir à la découverte de la France. Et oui pas besoin d’aller au bout du monde pour découvrir de jolies choses. Alors quand le soleil s’est pointé en avril, je suis partie direction Lyon. Munie de mon appareil photo et de mes baskets (j’ai bien marché) je suis allée à la conquête des Gones. Visiter Lyon en une journée (ou du moins une bonne partie), c’est possible de manière sportive.

PARTIR À LYON LE TEMPS D’UNE JOURNÉE

Pour visiter Lyon en une journée, je ne suis pas partie aux aurores. Enfin j’ai pris le train de 7H45. Ce qui est cool c’est que c’est la seule ligne qui est équipée en wifi alors le voyage s’est déroulé plutôt rapidement. En seulement deux heures quinze je me suis retrouvée en Gare de Lyon la Part-Dieu.

La gare se situe à 2,5km du centre et 3 km de la vieille ville. Mais si vous le souhaitez vous pouvez prolonger votre voyage de quelques minutes pour vous arrêter en gare Perrache. Pour le coup elle vous dépose à quelques pas du centre de Lyon.

En ce qui concerne le retour, J’ai décidé de rentrer à 18h parce qu’il faut le dire après sept bonnes heures de marche, j’étais un petit peu fatiguée. Mais là encore, vous pouvez passer un peu plus de temps à Lyon, des trains sont disponibles jusqu’à 20h30.

Visiter lyon en une journée

Commencer la journée par les hauteurs de lyon

fourviere lyon

Pour visiter Lyon en une journée, je suis d’abord partie à l’assaut de la Basilique Notre Dame des Fourvières. Je tenais vraiment à arpenter les jardins et ne pas prendre le funiculaire. Et comme la météo annonçait de fortes chaleurs, j’ai trouvé cette ascension matinale idéale.

La basilique notre dame des Fourvières

Pour vous y rendre, deux possibilités s’offrent à vous : escaliers ou montée. Vous le savez peut être à présent, mais personnellement je ne suis pas une grande supportrice des escaliers. Et puis pour être honnête la côte offre des points de vues magiques.

Un panorama sublime

lyon panorama

Après avoir parcourue le parc des hauteurs et ces quelques kilomètres, je suis arrivée en haut de la basilique. Pour les parisiens vous ne serez pas dépaysés, à votre droite la Tour Eiffel (bon on est d’accord le modèle réduit) et sur place une belle ressemblance avec Montmartre.

N’hésitez pas à entrer dans la basilique. Contrairement à ce type de monument à Londres, c’est gratuit.

Les vestiges gallo-romains

theatre romain-lyon

Une fois cette partie de Lyon achevée, j’ai continué mon chemin vers les vestiges gallo-romains. Imaginez un amphithéâtre en extérieur qui puisse accueillir des milliers de personnes. C’est assez surprenant de retrouver ce genre de chose dans une si grande ville.

Pendant un petit moment je me suis retrouvée deux ans en arrière à Nîmes. Immanquable donc !

Redescendre vers la vieille ville

Mon ascension terminée, je suis redescendue par de jolies petites rues très agréables direction la vieille ville de Lyon. (Je tiens d’ailleurs à saluer ces cyclistes qui ont pris le chemin inverse. Pas si facile de monter une rue pleine de pavés avec un dénivelé important.)

vieille ville lyon

La vieille ville des Gones

Depuis que j’habite Paris, je n’imagine plus les grandes villes autrement qu’avec de grandes avenues commerciales et des voitures partout. Pourtant ici ce n’est pas du tout ca. Visiter Lyon en une journée, c’est aussi l’occasion de pouvoir le temps de quelques heures vous retrouver dans un lieu pittoresque. Les fameux bouchons lyonnais, les rues sans circulation, les boutiques de souvenirs, l’architecture, tout y est. Alors prenez le temps de flâner dans les petits passages de la ville et lever les yeux de votre téléphone : cathédrale Saint-Jean Baptiste, Cour d’Appelle de Lyon, Palais épiscopal Saint-Jean, …

Et avant de faire votre pause déjeuner, continuez votre chemin vers La Croix rousse. Comme son nom l’indique vous y trouverez de nombreuses bâtisses orangées.

Découvrez le centre ville

place jacobin lyon

Une fois restauré, partez à la découverte du centre ville de Lyon. Si vous êtes accro au shopping impossible donc de ne pas y trouver votre bonheur. Pendant votre visite, vous passerez sur la place Bellecourt et sa statue équestre réputée de Louis XIV,  la place Jacobin, vous arpenterez la rue du Président Edouard Herriot et verrez entre autre le palais de la bourse de Lyon.

Rejoindre le parc de la tête d’or.

zoo lyon

Quand vous en aurez terminé avec le centre ville, partez longer le bord du Rhône (les quais sont aménagés c’est super agréable). En prenant la direction Nord,  j’ai rejoins le parc de la Tête d’Or.

Après une vingtaine de kilomètres au compteur, j’en ai profité pour me reposer sur la pelouse au bord du lac. J’ai observé les fleurs, les canards puis je me suis dirigée dans la Savane. Oui la Savane ! Visiter Lyon en une journée vous permettra de faire un saut dans les pays du sud. Girafes, Lion ou crocodile, le zoo est accessible gratuitement. Alors pourquoi se priver ?

Terminer la journée au centre commercial Part-Dieu

De mon côté je n’ai pas fait les boutiques dans le centre de Lyon, j’ai préféré parcourir le plus de kilomètres possibles, pour ne rien manquer de cette jolie ville. Mais mon périple s’est terminé une heure avant le départ de mon train, du coup jen ai profité pour me diriger dans le centre commercial Part Dieu. Il est situé à deux pas de la gare. Bon je ne suis pas fan de ces grandes surfaces où se regroupe de nombreuses enseignes et de nombreuses personnes. Mais c’est plutôt idéal entre une correspondance ou avant le départ.

MANGER À LYON

bouchon lyonnais

Comment est il possible de visiter Lyon en une journée sans même y manger une de ses nombreuses spécialités ?

Le matin en arrivant, je me suis d’abord dirigée dans une boulangerie du 3eme, la maison Drap. Réputé, l’établissement propose de nombreuses gourmandises. Bonne française, je ne pouvais pas passée à côté de la troisième meilleure baguette de Rhône Alpes. J’ai également gouté aux bugnes, ces beignets plats très croustillants.

Ensuite dans le vieux Lyon, mon coeur s’est dirigé vers la fameuse praline rose. Brioche, mignardises, sucrerie, tarte, impossible de ne pas y gouter.

specialite lyonnaise

Côté salé, là encore Lyon c’est LA capitale de la nourriture. Avec ses typiques bouchons lyonnais, vous pourrez déguster quenelles, cardons, rosettes et tout un tas de plats locaux.

Et si vous ne voulez pas vous arrêter en terrasse, faites un tour dans le temple de la gastronomie : les halles Paul Bocuse. Ici impossible de ne pas trouver votre bonheur, les produits sont magnifiques.

Courir à Lyon

courir a lyon

Au départ, je souhaitais visiter Lyon en une journée en courant. J’avais pensé poser mes affaires dans ma salle de sport. Mais après réflexion, je me suis dit que lâcher un peu mes baskets de sport ne me ferait pas de mal.

Mais si vous êtes sur Lyon plus d’une journée, amis runners, vous allez vous amuser. Pour moi il y a deux spots hyper agréables pour les adeptes de courses à pied.

Courir dans le parc de la tête d’Or

Quand je suis arrivée dans le parc de la Tête d’Or, j’ai envié les lyonnais qui font quotidiennement leur jogging ici. Le tour du parc est de 3,7km mais avec plus de 110 hectares, vous pouvez aisément rallonger le parcours. Et puis courir un temps au bord de l’eau, un temps dans la verdure puis au milieu des animaux, il y a quand même pire non ?

courir a lyon

COURIR le long du rhone

Comme le fait Paris depuis quelques années, la ville de Lyon a aménagé le contrebas des quais. Du coup entre le parc de la tête d’or et le Stade Gerland se trouve environ 7km mais là encore, rien ne vous empêche d’allonger le parcours.

Quelques heures de plus à Lyon

Si j’étais restée quelques heures en plus à Lyon je serais rentrée dans le musée des Miniatures. D’après ce que j’ai entendu, cela vaut le détour.

Je me serais également dirigée du côté du musée des Confluences pour voir une tout autre architecture de la ville.

Enfin avec un peu plus de temps, je me serais bien rendue à Limoneste (moins de 20km) pour découvrir le premier musée du chocolat de Lyon. Vous le savez le chocolat et moi, c’est une grande histoire d’amour.

Alors, vous partez quand à Lyon ?